CONTRIBUTION DU JOUR : Nous n’avons pas confié à Mansour Faye des audios mais nos milliards

Image for post
Image for post

Les Sénégalais sont entretenus par le pouvoir sur un débat de bas étage d’un audio fuité par » un Haut magistrat ‘’ politicien .

Cheikh Issa SALL non satisfait de violer l’article 14 du code des magistrats qui interdit aux magistrats, même en position de détachement, d’adhérer à un parti politique et de participer à toute manifestation politique, vient encore de se distinguer lamentablement par le partage d’une conversation privée puni par l’article 431–27 du Code Pénal.

L’audio qui était utilisé comme arme uniquement pour salir Ousmane SONKO leader de PASTEF et pour faire oublier l’engrenage de Mansour Faye dans le scandale de l’octroi des marchés de convoyage des denrées de l’aide alimentaire d’urgence , s’est transformé en colis piégé.

Quel manque de respect envers les Sénégalais qui vivent des conditions difficiles d’un double contexte de crise économique et d’inondation !

Le régime de Macky SALL nous a habitué à la politique de diversion comme mode de gouvernance . C’est toujours le même Yakham Codou Mbaye , Directeur du soleil et Chiwawa politique qui tente de faire oublier une controverse en créant une autre. Par ses sorties intempestives, par de fausses accusations et par des mensonges éhontés, il attire constamment l’attention des médias pour provoquer un véritable feu d’artifice.

Game over ! L’audio est sorti et la montagne a accouché d’une souris , la diversion s’est dégonflée comme un ballon de baudruche donc passons à l’essentiel .

Mansour Faye qui se croit sortir de la cuisse de Jupiter, un homme imbu de son statut de beau frère du président Macky SALL avait défié toutes les lois de la république en déclarant qu’il ne va pas répondre à l’OFNAC . Sa dernière sortie qui sonne comme un rétropédalage , laisse entrevoir qu’il revient à de meilleurs sentiments! La reddition des comptes est une obligation pour tout gestionnaire public et si Mansour FAYE ne le connais pas , s’il ne sait pas que l’OFNAC a les prérogatives d’interroger ‘’TOUTE PERSONNE’’ dans le cadre de ses enquêtes pour combattre la corruption donc il n’a pas sa place dans un gouvernement a fortiori dans ce Hyper-ministère.

Nous avertissons le Président Macky SALL qu’il ne doit pas mettre la pression sur l’OFNAC. Cette institution a déjà interrogé Guy Marius SAGNA du FRAPP , Babacar DIOP du FDS qui ont déposé les plaintes et Demba Diop SY député mis en cause pourtant bénéficiant d’une immunité. Donc il ne manque que la convocation de Mansour Faye beau frère du Président Macky SALL .

On se rappelle tous de la suspension illégale du mandat de l’ex directrice de l’OFNAC, Nafi NGOM Keita, pour avoir ouvert une enquête sur la scandaleuse affaire de Petro Tim qui visait Aliou SALL , frère du président, ou de l’idée saugrenue de Macky SALL de créer une Commission d’Exploitation des Rapports de la Cour des Comptes qu’il ne tirait ni de la constitution ni d’aucune loi autorisant à créer un organe pour apprécier, traiter ou encore exploiter les rapports de la Cour des comptes.

Macky SALL savait pertinemment que la Cour des comptes rend des rapports définitifs et aucun autre organe de surcroît créé par l’exécutif (Président), n’a le pouvoir de les apprécier.

On se rappelle aussi quand le Président Macky SALL tentait de défendre Cheikh Oumar HANNE en expliquant que l’Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) qui avait relevé des manquements dans la gestion de Cheikh Oumar HANNE n’avait pas transmis son rapport au mis en cause aux fins de faire valoir le principe de contradiction.

Macky SALL est toujours pris dans des réactions épidermiques et de panique quand ses collaborateurs sont empêtrés dans des scandales .Au point qu’il freine toujours les corps de contrôle pour sauver son clan .Pourtant c’est lui qui disait « L’Etat ne protège personne ».

Prompt à emprisonner des opposants , Macky SALL met son coude sur tous les rapports qui épinglent les membres de la dynastie Faye-Sall.

De toute façon c’est pas Macky SALL qui a déclaré un patrimoine colossal de 8 milliards en biens immobiliers en 2012 et qui a reçu en tant que Président un avis de Vérification des Impôts pour une société qui n’est pas en règle avec le Fisc d’où un redressement fiscal d’un montant de trois cents (300) millions de francs Cfa et également des actes relatifs à une société civile immobilière (Sci) familiale dénommée Bilbassy pris en flagrant délit de fraude à l’impôt qui peut prétendre être le chantre de la bonne gouvernance et de la lutte contre la délinquance financière.

Written by

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store