Macky Sall, ressaisissez vous et écoutez la souffrance des sénégalais

Image for post
Image for post
Macky Sall, ressaisissez vous et écoutez la souffrance des sénégalais

Comme nous avons l’habitude de le dire dans toutes nos sorties, «le Sénégal ne se limite pas à Dakar et les sénégalais n’ont pas besoin de discours ou de théories en continue».

Aujourd’hui en tant qu’acteur politique mais d’abord en tant qu’opérateur économique qui a eu la chance d’effectuer plusieurs voyages partout au Sénégal et hors du pays, je peux confirmer la souffrance des populations. Ces sénégalais qui souffrent d’un système bourgeois, d’un système de dealers, d’un système marqué par une gouvernance sombre et vicieuse.

Nous sommes face à un régime conduit par des hommes qui ne se sont jamais vraiment intéressés au bien-être des sénégalais, aux intérêts de notre pays. Nous avons encore cette année, des rapports de l’ARMP sur la gestion calamiteuse d’hommes et femmes du «Macky» qui ont détourné pour oser le dire, des milliards de francs CFA. Ils vivent dans le luxe et l’insouciance au quotidien pendant que de jeunes sénégalais prennent des pirogues, découragés de cette vie dans ce pays. Une misère causée par un groupe d’hommes.

Il faut que cela cesse !

Il faut changer les choses !

Quand on parcourt la presse et qu’on lit malheureusement au quotidien des communiqués de l’APR et de Benno Bokk Yaakar avec des félicitations, on se demande vraiment s’il n’y a pas deux Sénégal. Le Sénégal souffre à tous les niveaux.

Les agriculteurs qui donnent tout ce qu’ils ont pour avoir de meilleures productions, ne s’en sortent pas, car confrontés à un État qui n’a aucune volonté d’accompagner ses travailleurs. Le secteur est aussi touché par une mafia à grande vitesse avec des opérations dédiées à des acteurs politiques proches du régime, de jeunes marabouts, des agriculteurs virtuels…

On préfère donner des engrais et semences à des dealers, fermer les yeux sur la souffrance du pauvre paysan, prioriser une clientèle politique.

Dans son communiqué du 13 décembre, le SEN de l’APR nous parle du numérique, de l’agriculture et de dialogue. Un communiqué tout simplement marqué par des incongruités, des affirmations contraires à ce qui se passe au Sénégal. Ce régime se résume en deux mots : vol — mensonge. C’est malheureux pour le peuple sénégalais qui ne mérite pas de vivre cette situation difficile.

Sur un autre point, suivant l’actualité, le régime dans une suite logique de ses coups anti-démocratiques, nous sort la suppression de la ville de Dakar. Avant cela, il faudrait signaler d’abord le non-respect par Macky Sall du calendrier électoral. Aujourd’hui, le chef de l’Alliance Pour la République sait qu’il ne peut gagner d’élections au Sénégal sans biaiser le vote, sans barrer la route à des leaders politiques ou présenter aux sénégalais ses partis fictifs lancés avec les milliards du Sénégal.

Cette théorie de suppression des villes de Dakar, Rufisque, Pikine… est encore une action honteuse qui consiste à confisquer la voix des sénégalais. Dans la tête de Macky Sall tout est question de calcul politique en toute complicité avec ses nouveaux amis «orange».

Si on devait lister les maux du Sénégal sous Macky, il faudrait plus qu’un livre, mais une chose est sûre, les sénégalais sont fatigués et maintenant très conscients de la réalité.

Gaoussou KOMA

Coordonnateur du MPS/Faxas

Responsable Politique à PIKINE

Coordonnateur national chargé des relations extérieures de la coalition JOTNA

La Coalition JOTNA / Patriotes pour l’Alternative lutte oeuvre pour un Sénégal souverain et démocratique dans une Afrique unie et prospère

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store